La Chesapeake nous donne congé!

October 17, 2017

Il paraît que Cape May est une super belle place à visiter en vacances. Et bien pour nous, Cape May a été l'occasion de regarder les quatre murs de notre bateau nous en vérifiant à tout instant que l'ancrage tenait le coup. On a bien réussi à descendre à terre pour faire du lavage, mais c'était un défi de ramener notre linge propre sec jusqu'au bateau. Finalement, on peux-tu sortir d'ici au plus vite? La prochaine étape: La Baie Delaware. Il paraît que c'est la dernière étape stressante de notre descente vers le sud. Beaucoup de traffic commercial avec un chenal étroit et des haut-fonds un peu partout.

 

Samedi, on nous annonce une accalmie de vents à 15 noeuds, avec une reprise potentielle des hostilité éoliennes dimanche... Parfait! On part Samedi! Comme les marées ne concordent pas avec notre départ, on ne peut pas passer sous les ponts du canal nord de Cape May. On prends donc la mer pour contourner la pointe et entrer dans la Delaware Bay. Encore une fois, les vents des derniers jours nous réservaient une vague de mer assez proche du rodéo. Au fil du temps, on commence à trouver ça plutôt commun. Il y a juste Laurent qui me demande "quand est-ce qu'on va enfin sortir de la mer?" En s'enfonçant dans la baie le temps s'adoucit pas mal et, à la mi-journée, on a déjà pris un rythme de croisière assez confortable. Je ne sais pas si la fin de semaine a quelque chose à avoir là-dedans, mais question traffic, c'est pas mal tranquille la Delaware... Je me souviens avec un sourire du film de Wayne's world qui parlait du Delaware comme un coin de pays où il ne se passe rien. On a bien vu deux ou trois barges, deux porte conteneurs et un bateau de croisières dans notre journée, mais pour le reste c'était quelques voiliers comme nous. N'empêche que pour boucler les +/- 50 miles nautiques à contre-courant ça nous a fait une journée de près de 10 heures. Tout le monde a hâte d'arriver et d'arrêter d'entendre le moteur qui cumule les heures de services (ce qu'il fait sans reproches depuis notre départ de Catskill).

 

 Une fois passé la Delaware Bay et le canal C&D (Chesapeake & Delaware), nous voici enfin dans la fameuse baie Chesapeake, là où on doit pouvoir relaxer. Pour l'instant, c'est plutôt la faible profondeur d'eau qui me tient en haleine. Question de refaire le plein de diesel et d'eau, on choisit d'entrer dans la rivière Sassafra River, vers la marina de Frederickton. Enfin une douche! On s'est même fait livrer de la pizza pour souper, qu'on a partagé avec Sylvie et Guy, de Douce Dérive, et Nathalie et Martin, de Reva II. 

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Ma famille à voile en conférence ce dimanche

August 16, 2019

Maintenant en ondes, la balado Bain Libre

May 24, 2019

1/15
Please reload

You Might Also Like: