Première nuit en mer

October 17, 2017

Changement à l'horaire! Alors qu'on pensait passer encore un peu de temps dans la petit marina de Atlantic Highlands (sortie sud de New-York), une petite fenêtre météo qui s'est présentée nous a fait réviser nos plans. On reconsulte les prévisions météo, on appelle à Montréal pour valider nos interprétations, et ça y est, on part à la hâte! C'est donc accompagné de trois autres voiliers qui attendaient la même chose que nous partons vers Cape May et pour notre première nuit en mer. Bon, on aurait aimé avoir le temps de la planifier d'avance et de savourer notre départ mais parfois c'est comme ça. Quand faut y'aller, faut y'aller! 

 

Comme notre fenêtre était courte, on se doutait pas mal qu'on se ferait quand-même un peu brasser au début et à la fin de notre périple. Chose promise, chose due! Sauf que de la vague de 6 pieds qui nous frappe aux 7 secondes plutôt qu'aux 3 secondes ça fait toute la différence. Sans être trop méchante, la mer a quand-même réussie à soutirer un repas des estomacs des enfants et de maman. On continue à s'amariner tranquillement... Plus la nuit s'approchait, plus le temps se calmait et on a pu profiter de notre premier coucher de soleil en mer toute la famille dans le cockpit. C'est un spectacle assez rare pour nous de voir le plancton phosphorescent dans les vagues avec l'ambiance de la nuit sur l'eau.

 

 

Au matin, on a même vu nos premiers dauphins sauter autour du bateau! Quand-même pas de temps à perdre, la priorité est de rejoindre Cape May pour s'y cacher d'une autre période de mauvais temps qui nous est annoncée. L'ancrage a l'air calme devant la base d'entrainement de la US Coast Guard, mais encore une fois, Éole voulait nous brasse le canadien un petit peu. Plus de 30/35 noeuds de vent en continu pendant deux jours dans l'inlet. J'était vraiment content de ne pas aller voir comment étaient les vents en mer... Encore une fois, stand-by! Comme on dit, hurry up and wait... On en profites donc pour faire du ménage dans le bateau, dont notamment faire le ménage de la trousse de premiers soins. À six avec des enfants, il faut en prévoir du stock pour espérer être autonome... D'ailleurs, un immese merci à Marie-Claude Thivierge et à sa clinique Santé-Voyage du Brunet St-Augustin pour nous avoir aider à monter notre arsenal de premiers soins. Disons qu'on a déjà pigé dans les anti-nausée pour enfants.

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Ma famille à voile en conférence ce dimanche

August 16, 2019

Maintenant en ondes, la balado Bain Libre

May 24, 2019

1/15
Please reload

You Might Also Like: