Pas facile la pêche

March 4, 2018

Pendant notre préparation pour ce voyage nous avions imaginé bien des choses sur la pêche dans les iles. On a à bord des ensembles à sushis prêts pour nous faire un souper de roi avec des thons, mahi-mahis ou toute autre prise exotique qu’on s’attendait à attraper en quantité. Test de la réalité : bon, on a bien attrapé quelques poissons de bon format, mais seulement des barracudas… Certains locaux en mangent, mais ils peuvent être contaminés par la ciguatera, poison qui vous paralyse mais c’est habituellement temporaire… C’est tentant…

 

Le 2 mars, en traversant vers Long Island par la mer, on a vu un groupe d’oiseaux qui tournaient en rond et plongeaient de tous les sens. On est passé directement dans le cercle avec deux lignes à pêche à la traine. Malgré qu’on y ait vu des thons et mahi-mahis frétiller de partout, aucun n’a mordu à la ligne. Rien qu’un autre foutu barracuda (voir la vidéo de ce moment). Et certains disent que c’est frustrant jouer au golf !?! Surtout quand ton voisin attrape un mai-mahi avec le même gréement que toi (bravo Open Mind pour la belle prise).

 

Une chance que j’ai eu un cours accéléré de pêche au harpon (plus de la chasse de que la pêche) avec un grand maître. C’est comme ça qu’on a attrapé tous les fruits de la mer qu’on a mangé depuis notre arrivée dans les iles. OK, c’est bien plus de travail (les poissons nous voient venir de loin et ont tendance à nager un peu plus vite que nous) mais combien plaisant et on peut relativement choisir nos prises. En plus, je partage le plaisir de plonger avec mes enfants, spécialement mes deux gars qui ne se font pas prier pour enfiler leur wetsuit. Enfin, comme chaque endroit a ses bons et mauvais endroits pour la pêche c’est un super prétexte pour partir à la découverte des nouveaux endroits où l’on arrive.

 

Le 1er mars était l’ouverture tant attendue de la pêche au nassau grouper, un poisson dont le goût est décrit ici comme « outstanding ». Au moins j’ai un peu de succès au harpon. Un beau nassau grouper et trois snapers. À défaut de manger du sushi de thon on se régale avec des poissons de récifs. Sans parler des langoustes qu’on trouve à l’occasion et qui complètent merveilleusement nos assiettes.

 

On se répète souvent qu’il ne faut pas perdre espoir et que notre tour viendra pour attraper de supers poissons à la ligne. En attendant, on continue de découvrir des endroits merveilleux dans le sud-est des Bahamas. Notre flottille s’est réduite au fil des derniers jours, question de divergence de trajet. Nous naviguons maintenant avec Open Mind et Dream Factory, tous battant pavillon fleurdelisé. Prochaine destination : Joe Sound, dans le nord de Long Island. Il parait que la pêche y est excellente. À suivre…

 

 

 

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Ma famille à voile en conférence ce dimanche

August 16, 2019

Maintenant en ondes, la balado Bain Libre

May 24, 2019

1/15
Please reload

You Might Also Like: