Dur retour chez Big Dady

April 23, 2018

 

Il parait que toute bonne chose a une fin. Et bien aujourd’hui, ce sont les Bahamas qui sont terminés pour nous. Pas que nous étions pressés de quitter les Bahamas, mais nous nous sommes finalement résignés à prendre seuls la fenêtre météo du 19 avril pour traverser le Gulf Stream. Les conditions météo y étaient très favorables et l’horizon des prévisions météo ne laissait entrevoir aucune autre fenêtre à venir. On a donc entrepris à contrecœur les 170 miles nautiques qui nous séparaient de Fort Pierce pour retrouver les Etats-Unis.

 

Notre routage nous a fait traverser le banc de Great Abaco jusqu’à environ 03h00 AM le 19 avril. On en a alors profité pour tenter une dernière pêche à la ligne (devinez quoi, toujours rien…), pour se faire une dernière baignade bahamienne et pour jouer du Conch au soleil couchant une dernière fois. Les enfants étaient déjà remplis de nostalgie, mais se sont montrés très philosophes à propos de notre départ quelque peu précipité. Leur maturité peut parfois être vraiment étonnante quand ils se donnent la peine.

 

Terre en vue ! Notre arrivée à Fort Pierce s’est fait autour de 12h00, le 19 avril. La traversée a été plutôt facile mais l’arrivée nous frappe en plein visage. Une parade de bateaux de pêche « sportive » défile en jouant les rock stars, au son des 300, 400 ou 600 forces de moteurs hors-bord. La radio VHF ne cessait jamais de transmettre des avertissements de sécurité de toutes sortes, alors que nous étions attendus par la fameux ponts routiers à faire ouvrir et les célèbres douanes américaines, là où la loi et l’ordre règnent. Pour ajouter au tableau, on se fait réveiller à 03h00 AM par les sifflets de train et les sirènes de police. On n’est clairement plus aux Bahamas…

 

Le lendemain de notre arrivée, nous avons filé vers Vero Beach pour nous réconcilier avec les plages américaines. Autre dur constat quand, sur la plage bondée de gens armés de leur haut-parleurs, un lifeguard nous fait sortir de l’eau en raison des vagues d’un mètre qui lui apparaissent trop grosses. On n’est clairement plus aux Bahamas… Ici on veut votre bien, et on va l’avoir ! Franchement la Floride…

À bord de Going Knots on réussit tout de même à nous dire que le voyage n’est pas terminé. C’est seulement un chapitre du voyage qui se termine, un beau chapitre. Devant nous, certains bons souvenirs de l’automne dernier et quelques endroits non visités au passage. Il va falloir se concentrer sur les belles surprises que notre route nous réserve pour faire passer notre Florida Blues. Au moins ici, le vin est abordable ! 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Ma famille à voile en conférence ce dimanche

August 16, 2019

Maintenant en ondes, la balado Bain Libre

May 24, 2019

1/15
Please reload

You Might Also Like: