New York et Long Island Sound

June 28, 2018

On voulait que notre voyage de retour soit différent de notre passage de l’automne dernier. Quand nos amis de Dream Factory nous ont parlé de faire un détour par Long Island Sound ça a été pour nous une évidence qu’il fallait le faire. Pourtant, je n’avais aucune idée (mais vraiment aucune) de ce que je découvrirait là… Pour se rendre, facile, seulement qu’à suivre la East River à partir de New York ! Sur la carte il y a un passage qui s’appelle Hell’s Gate… c’est quoi ça… Courants très forts, rencontre entre les marées du « sound » et de la East River, vagues parfois importante, fort trafic maritime, les hélicoptèressss qui te rasent le mat, etc… On longe le Bronks avec l’action New Yorkaise et des ponts tous aussi nombreux que particuliers. Belle introduction ! Ça n’avait pourtant aucun lien avec ce qui nous attendait du côté du Sound. Premier coup d’œil, c’est clairement l’endroit où les New Yorkais un peu fortunés prennent congé de la Ville. Ce qui m’a le plus fasciné, c’est de trouver des petites villes (villages ?) très tranquilles aussi près de la mégalopole de New York.

Étant donné notre grande méconnaissance de l’endroit, nous n’avions aucun « must see » sur notre liste. On a donc suivi Dream Factory qui y était déjà venu, il y a quelques années. Au menu, Oyster Bay, Port Jefferson, Stratford, mais surtout les Thimble Islands. Ces dernières iles ne sont que des pitons rocheux qui sortent de l’eau un peu partout (un cauchemar pour les navigateurs qui craignent toujours ce qui se cache sous la surface de l’eau, surtout quand c’est de la roche).  Tiens donc, nous sommes rendu au Connecticut. Je me rends compte que, bien qu’il soit si près du Québec, c’est la première fois que je mets les pieds dans l’état du Connecticut… Quelle belle première rencontre !

Sur chacune des iles de Thimble Island, une maison vue sur la mer et criblée de panneaux solaires. Le paysage nous a donné un peu l’impression des iles Mingan mais avec beaucoup plus de résidents. C’est une communauté autonome (pas le choix) complètement tournée vers la mer et assez inspirante. On a même été invité à visiter l’ile de High Island par un propriétaire, très fier de nous montrer comment sa famille y est installée depuis plus de 100 ans. Aussi, l’ile de Outer Island, seule ile « publique » des environs, est en fait une zone fédérale de conservation de l’habitat naturel où on a couru après les crabes.

Bien plus que tous les beaux endroits que nous avons visité, le Long Island Sound est l’endroit où nous avons quitté nos amis du voilier Dream Factory avec qui l’on a passé beaucoup de temps depuis la mi-novembre… Mes amis, on vous souhaite tout le meilleur pour votre retour au Québec et on vous dit à bientôt !

 

 

 

 

 

 

 

Pendant notre séjour au Long Island la voile a été à l’honneur. On en a bien profité puisqu’on sait que ce sera surtout du moteur ensuite pour remonter les canaux et passer les écluses. Notre retour vers New York par la East River nous a bien mis dans l’ambiance de cette prochaine étape. Avec le courant favorable on a fait ce passage entre les barges, les très nombreux taxi boats, les tout aussi nombreux bateaux de police, les hélicoptères au dessus de la tête, etc. La frénésie de New York nous rattrape bien vite et c’est bien comme ça parce que c’est notre prochain arrêt ; New York City !

 

 

 

À partir du 79st boat bassin on a eu un tour guidé par nos amis du bateau Open Mind, eux qui en connaissent déjà pas mal sur New York. Première étape, le Central Park. Ça ne montre pas vraiment l’énergie de New York, mais c’était pour moi un incontournable de cette immense ville. Le lendemain, on prend le métro (juste ça c’est une expérience) pour aller au Battery Park, sur la pointe sud de l’ile. Ensuite, on a pu marcher vers Wall Street, le World Trade Center et le memorial de Ground Zero. Pour finir la journée, on passe par le High Line Park pour remonter vers le célèbre Madisson Square Garden et l’impressionnant Time Square. Tout un programme pour les jambes des enfants qui, malgré quelques complaintes, ont été des vrais champions de la visite touristique accélérée. Malheureusement, la météo dirige toujours nos déplacements, même si on a les deux pieds dans la ville. De forts vents sont annoncés pour le lendemain soir et le 79st boat bassin est parfait pour sa localisation, mais très ordinaire pour la protection de nos bateaux. Il nous reste donc au mieux une demie journée à passer à New York… On repart en metro vers le Rockefeller Center, la gare de train Grand Central Station, la New York Public Library, l’Empire State Building et le Flatiron Building. On a même eu le temps de prendre un lunch avec un cousin à moi qui habite New York ! Bon, ça a été un peu rapide, mais embouteiller New York dans notre boite à souvenirs en trois jours a été un tour de force. Avec le temps que miss météo nous a donné je crois qu’on a été plutôt efficace.

Les enfants, qu’est-ce que vous avez préféré de notre passage à New York ? C’est Time Square et les tours de metro !!! Pour Mylène, le High Line Park a été son « best of »  avec ses jardins construits sur une ancienne voie ferrée qui passe au dessus de la Ville. Pour moi, ce qui m’a marqué est le contraste entre l’hyperurbanisation et les multiples parcs publics (bien plus verts que ce qu’on voyait plus au sud des Etats-Unis) qui se côtoient un peu partout. Au final, peu importe le temps qu’on aura eu de disponible, notre passage à New York restera certainement gravé dans nos mémoires…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Ma famille à voile en conférence ce dimanche

August 16, 2019

Maintenant en ondes, la balado Bain Libre

May 24, 2019

1/15
Please reload

You Might Also Like: