La fin d'un chapitre

August 11, 2018

Nous sommes le 11 août. La même date que lorsque nous avons signé l’achat de Going Knots et montions à bord de notre projet de voyage. Pour nous, cette date (lire « on joue ») a une saveur spéciale depuis bien longtemps, jusqu’à nos années de rafting/kayak qui finissaient par le traditionnel party du 11 août. C’est aussi à cette date que l’on a accueilli dans la famille le voilier qui a été la porte d’entrée vers les iles paradisiaques, vers une année de reconnexion avec le temps qui passe, vers une année de simplicité obligatoire et bénéfique, vers une année de retrouvailles en famille, vers une année de découvertes. Au total, c’est plus de 5 000 miles nautiques qu’on aura partagé pour atteindre les 23,0 degrés nord. Bien sûr on aurait aimé aller encore plus loin, mais on se considère déjà chanceux d’avoir pu le faire.

 

Aujourd’hui, ce même 11 août est aussi la journée où l’on met fin à un chapitre de notre histoire en confiant notre voilier à d’autres voyageurs. Si notre famille remet le pied à terre, Going Knots, lui, a encore plusieurs miles nautiques à parcourir. Il le fera avec France et Éric qui préparent leur grand projet de voyage.

 

Parmi les marins, on entend souvent que les deux plus beaux jours de la vie d’un capitaine sont le jour où il achète son bateau et le jour où il le vend… Maintenant, je sais que c’est faux. Vendre le bateau qu’on aime ça goute mauvais. Ça bloque dans la gorge comme si on essayait d’avaler une tasse de fécule de maïs. Aujourd’hui, nous étions six à avoir le cœur gros mais à ne pas être capable de pleurer. Vendre son bateau n’est pas un beau jour. Si on est triste de s’en séparer, on peut se dire que l’on a été chanceux de partager ce chapitre de notre histoire avec Going Knots et on est heureux de savoir qu’il continuera à aller voir ce que les mers ont à offrir. À France et Éric, on vous souhaite de l’aimer autant que nous et de l’emmener plus loin sur l’horizon.

 

De notre coté, nous renouons tranquillement avec la fondation de béton, le numéro civique, le lave-vaisselle, le jour des poubelles, l’eau à volonté, la circulation automobile… Ce qui est le plus frappant c’est de voir que bien peu de choses ont changé ici depuis un an, alors que nous avons l’impression que nous avons changé. Un ami expérimenté m’avait prévenu qu’après un voyage comme ça la question n’était plus de savoir si c’est possible de repartir, mais plutôt quand on repartira ? Peu importe quels seront nos prochains projets, le triste moment où l’on met fin à ce chapitre de notre vie rime avec le moment précis où l’on commence le prochain chapitre. Aujourd’hui, le 11 août 2018, un nouveau chapitre commence pour notre famille…

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Ma famille à voile en conférence ce dimanche

August 16, 2019

Maintenant en ondes, la balado Bain Libre

May 24, 2019

1/15
Please reload

You Might Also Like: